Prise en compte systématique de la question des enfants touchés par les conflits armés

Au regard de l’histoire quasi sexagénaire de l’Organisation des Nations Unies, les concepts et définitions relevant de la protection de l’enfance, en évolution constante, sont relativement nouveaux. Comme tous les nouveaux concepts dans des institutions déjà établies, la protection de l’enfance doit être totalement intégrée à tous les aspects pertinents des programmes et activités des Nations Unies. Dans le cadre de multiples résolutions, l’Assemblée générale et le Conseil de sécurité ont chargé la Représentante spéciale du Secrétaire général de faire en sorte que la protection des enfants soit prise en considération dans tous les domaines d’activité de l’Organisation des Nations Unies.

Prise en compte systématique dans le cadre du maintien de la paix et des affaires politiques

Ce sont ceux qui travaillent sur le terrain, dans les zones de conflit ou sortant d’un conflit, qui sont le mieux placés pour protéger les plus vulnérables. En protégeant les enfants qui ont été exposés à la violence tout au long de leur vie, les soldats de la paix peuvent briser le cycle de la violence et poser les fondations d’une paix durable. Le Conseil de sécurité s’est saisi de la question en 1999 et la protection des enfants dans les situations de conflit fait partie du mandat des opérations de maintien de la paix depuis 2001. Au cours de la dernière décennie, ces opérations ont contribué à la libération de milliers d’enfants soldats et encouragé les réformes législatives. Le personnel de maintien de la paix, civil et militaire, a un rôle spécifique et important à jouer. Les conseillers pour la protection de l’enfance alertent la Représentante spéciale lorsqu’ils constatent des violations à l’encontre des enfants. Ils réunissent des informations et en vérifient l’exactitude aux fins du rapport annuel du Secrétaire général sur les enfants et les conflits armés. Ils élaborent avec des groupes et forces armés des plans d’action pour la libération des enfants. Les spécialistes des questions judiciaires travaillent également avec la population locale pour faire inscrire la protection de l’enfance dans la législation nationale.

Prise en compte de la question au sein du système des Nations Unies

De nombreux organismes, fonds et programmes, comme l’UNICEF, le HCDH, le HCR, l’OIT, ONU-Femmes, le PNUD, l’UNESCO et le FNUAP, notamment, sont aussi à même de contribuer à la protection des enfants, y compris en assurant une surveillance et en rendant compte des violations commises à l’encontre des enfants et en participant aux activités de réinsertion et de réadaptation des enfants soldats démobilisés.;