Rôle du Groupe de travail du Conseil de sécurité sur les enfants et les conflits armés

Le Groupe de travail du Conseil de sécurité sur les enfants et les conflits armés a été créé en Juillet 2005, conformément à la résolution 1612 du Conseil de sécurité et est actuellement présidé par le Luxembourg.

Composé des 15 membres du Conseil de sécurité, le Groupe de travail se réunit en session privée pour examiner les rapports sur les enfants et les conflits armés dans divers pays, les progrès réalisés dans l’application des plans d’action visant à mettre fin aux violations dont les enfants sont victimes et toutes autres questions d’actualité. À l’issue de cet examen, le Groupe de travail fait des recommandations à l’intention des parties aux conflits, des gouvernements, des donateurs et des organes des Nations Unies quant aux mesures à prendre pour renforcer la protection des enfants touchés par la guerre.

Maintenir la pression

Des progrès ont été constatés grâce aux recommandations du Groupe de travail s’agissant notamment d’appeler l’attention du Conseil de sécurité et de ses comités des sanctions sur des questions précises. Par exemple, après un délai initial, le Gouvernement de la République du Congo a engagé une action pénale contre Kyungu Mutanga, ex-commandant Mai-Mai, pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, notamment l’enrôlement de 300 enfants dans la province du Katanga de 2003 à 2006. Cette action a fait suite aux recommandations vigoureuses du Groupe de travail tendant à ce que des mesures judiciaires soient prises contre les membres des groupes armés accusés de crimes graves sur la personne d’enfants.

Instruments à la disposition du Groupe de travail

Outre qu’il peut faire des recommandations précises au Conseil de sécurité, le Groupe de travail a à sa disposition d’autres instruments pour œuvrer à la protection des enfants, notamment la possibilité pour ses membres d’effectuer une visite sur le terrain, de tenir des réunions d’urgence ou de faire une déclaration aux médias.;