Surveillance et communication de l’information

En 2005, par sa résolution 1612, le Conseil de sécurité a créé un mécanisme de surveillance et de communication de l’information, instance sans précédent, afin de disposer d’informations sur les violations graves commises contre des enfants lors des conflits armés. Ce mécanisme a pour tâche de réunir systématiquement des informations objectives, exactes et fiables sur les violations graves commises contre des enfants lors des conflits armés. Ces informations sont utilisées pour promouvoir le respect par les parties à des conflits des normes internationales de protection de l’enfance et les amener à en rendre compte.

Surveillance et communication de l’information concernant les six violations graves

L’Organisation des Nations Unies réunit et publie des informations sur six violations graves commises contre les enfants lors des conflits armés, à savoir:

Les informations en question sont publiées dans le rapport annuel du Secrétaire général sur les enfants et les conflits armés et dans des rapports concernant certains pays. Ces rapports déclenchent l’intervention du Conseil de sécurité et d’autres acteurs.

Où le Mécanisme de surveillance et de communication de l’information a-t-il été mis en place?

Le Mécanisme de surveillance et de communication de l’information est mis en place dans les pays où des parties à un conflit figurent sur les listes annexées au rapport annuel du Secrétaire général sur les enfants et les conflits armés. Par le passé, seules les parties qui recrutaient et utilisaient des enfants étaient inscrites sur ces listes. En 2009 et en 2011, le Conseil de sécurité a décidé d’y faire également figurer les forces et groupes armés qui tuent et mutilent des enfants, commettent des violences sexuelles à leur encontre ou attaquent des écoles ou des hôpitaux. Le Mécanisme de surveillance et de communication de l’information prend fin lorsque toutes les parties au conflit ont été radiées des listes et que toutes les violations contre les enfants ont pris fin.;