Leila Zerrougui

Mme Leila Zerrougui a été nommée  sous-secrétaire générale, Représentante spéciale pour les enfants et les conflits armés par le Secrétaire général des Nations Unies en juillet  2012.  Elle a assumé ses fonctions en septembre de la même année.   En cette qualité, elle représente une autorité morale indépendante et s’emploie à faire connaître et à protéger les droits des filles et des garçons affectés par les conflits armés.

Dans ses fonctions précédentes, elle a occupé entre 2008 et 2012, les fonctions de Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général et Adjointe au Chef de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO). En cette qualité elle a conduit les efforts menés par la Mission pour promouvoir le renforcement de l’état de droit et la protection des civils.

Juriste et Experte en matière de droits de l’homme et d’administration de la justice, Mme Zerrougui a travaillé tout au long de sa carrière au renforcement de l’état de droit et à la défense de stratégies et d’actions pour la protection des groupes vulnérables, en particulier les femmes et les enfants.

Mme Zerrougui a été membre du Groupe de travail sur la détention arbitraire au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies depuis 2001, et a été Présidente et Rapporteure du Groupe de travail de 2003 à 2008. Elle avait auparavant servi en tant que membre expert au sein de groupes de travail et de comités de la Commission des droits de l’homme.

Avant d’assumer ses engagements internationaux, Mme Zerrougui a mené une longue carrière dans la justice algérienne et a été nommée à la Cour suprême de l’Algérie en 2000. Elle a été juge des mineurs et juge dans un tribunal de première instance de 1980 à 1986, ainsi que juge de cour d’appel de 1986 à 1997. De 1998 à 2000, Mme Zerrougui a servi comme conseillère juridique au cabinet du ministre de la justice, puis de 2000 à 2008 comme conseillère juridique au cabinet du Président de la République. Elle a aussi occupé plusieurs fonctions élevées au sein du gouvernement algérien et a été membre de la Commission Nationale pour la Réforme du Système Judiciaire.

Mme Zerrougui est diplômée de l’École nationale d’administration d’Alger, où elle a complété ses études en 1980. Depuis 1993, elle a occupé divers postes d’enseignante dans les facultés de droit en Algérie et a été professeur associé à l’École supérieure de la magistrature (Alger). Elle a publié plusieurs articles sur l’administration de la justice et les droits de l’homme.

Mme Zerrougui est née en 1956 à Souk-Ahras, en Algérie.