Radhika Coomaraswamy

Radhika Coomaraswamy a été nommée Secrétaire générale adjointe, Représentante spéciale pour les enfants et les conflits armés par le Secrétaire général de l’ONU, M. Kofi Annan, en avril 2006. Elle a été reconduite dans ses fonctions par M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU, en février 2007. En cette qualité, elle représente une autorité morale et s’emploie dans l’indépendance à faire connaître et mettre en avant les droits des filles et des garçons touchés par les conflits armés et à promouvoir la protection de ces enfants.

Juriste de formation, Mme Coomaraswamy a été Présidente de la Commission des droits de l’homme du Sri Lanka, elle est internationalement connue comme défenseur des droits de l’homme et a fait un travail remarquable en tant que Rapporteuse spéciale de la Commission des droits de l’homme des Nations Unies sur la violence à l’égard des femmes (1994-2003). Dans ses rapports à la Commission, elle a traité de la violence contre les femmes dans la famille, au sein de la communauté et durant les conflits armés ainsi que du problème de la traite internationale. Elle a défendu avec ardeur les droits des femmes, intervenant auprès de gouvernements du monde entier au nom des femmes victimes de violence. Mme Coomaraswamy a été nommée Président de la Commission nationale des droits de l’homme du Sri Lanka en mai 2003. Elle a également été directrice du Centre international pour les études ethniques du Sri Lanka, où elle a dirigé des projets de recherche sur l’ethnicité, les femmes et les droits de l’homme. Elle a enseigné à la Faculté de droit de New York University en tant que professeur invité. Elle est l’auteur de nombreuses publications, y compris de deux ouvrages de droit constitutionnel et de nombreux articles qui ont trait aux études ethniques et à la condition de la femme.

De nombreux prix ont été attribués à Mme Coomaraswamy, et notamment le Prix de droit international de l’American Bar association, le Prix des droits de l’homme de l’International Human Rights Law Group, le Prix Bruno Kreisky (2000), le Prix des droits de l’homme Leo Ettinger de l’Université d’Oslo, le Prix Cesar Romero de l’Université de Dayton, le Prix William J. Butler de l’Université de Cincinnati et le Prix Robert S. Litvack de l’Université McGill. Mme Coomaraswamy est une ancienne
élève de l’École internationale des Nations Unies à New York. Elle est titulaire d’une licence de l’Université de Yale, d’un diplôme deJuris Doctor de l’Université Columbia et d’une maîtrise de droit de l’Université Harvard, et elle est docteur honoris causa de Amherst, de l’Université d’Édinbourg, de l’Université d’Essex et de l’Université de Leuven.