Colombie : accord pour libérer et réinsérer les enfants des FARC

16 mai 2016 – La Représentante spéciale de l’ONU pour les enfants et les conflits armés, Leila Zerrougui, a assisté dimanche à La Havane, à Cuba, à la signature d’un accord entre le gouvernement colombien et les rebelles des Forces armées révolutionnaires de Colombie – Armée populaire (FARC-EP) pour la libération et la réinsertion des enfants associés aux FARC-EP.

« C’est un privilège pour moi d’être ici aujourd’hui avec les Colombiens et je salue cet engagement important, qui met la question des enfants au cœur du processus de paix et promet de changer leur vie. Ceci est une étape nécessaire et urgente pour les enfants qui n’ont jamais connu un pays en paix », a déclaré Leila Zerrougui dans un communiqué de presse.

La Représentante spéciale a félicité les parties qui ont mené ce processus, ainsi que les garants et autres partenaires, en particulier le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et le Bureau du Coordonnateur résident en Colombie qui ont soutenu ces négociations dès leur début. « La signature de cet accord est un moment historique pour tous les Colombiens. C’est une occasion que nous ne pouvons pas manquer, pour donner aux enfants un présent et un avenir qu’ils méritent », a dit Mme Zerrougui.

Dans le cadre de cet engagement, les enfants âgés de moins de quinze ans seront libérés les premiers, suivis par tous les enfants de moins 18 ans. L’accord prévoit que les enfants libérés seront traités avant tout comme des victimes, et que leur intérêt sera considéré comme une priorité dans le cadre de leur réinsertion dans leurs communautés.

« Demain le travail commence consistant à aider les enfants à reconstruire leur vie et procéder à la transition vers une vie civile pacifique. L’Organisation des Nations Unies et les partenaires sont prêts à soutenir ce processus », a conclu la Représentante spéciale.

Cet article est extrait du Centre d’actualités de l’ONU