Colombie: Leila Zerrougui salue la volonté des FARC-EP de renoncer au recrutement d’enfants

La Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU pour les enfants et les conflits armés, Leila Zerrougui, a salué jeudi l’engagement des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC-EP) à renoncer au recrutement et à l’utilisation d’enfants de moins de 18 ans.

« C’est une étape importante pour protéger les enfants de Colombie et rendre les pratiques de recrutement des FARC-EP conformes au droit national et international », a déclaré dans un communiqué de presse Mme Zerrougui.

La Représentante spéciale était de retour à New York après avoir participé à des discussions entre le gouvernement colombien et les FARC-EP sur la question du sort des enfants dans les conflits armés, du 30 octobre au 3 novembre à La Havane, à Cuba. Ces discussions, à l’issue desquelles les FARC-EP se sont engagées à renoncer au recrutement et à l’utilisation de mineurs, s’inscrivaient dans le cadre des pourparlers de paix en cours entre les deux parties à Cuba.

Mme Zerrougui a ajouté que les FARC-EP ont fait part de leur volonté de libérer les enfants de moins de 15 ans présents dans leurs rangs. Sur ce point, a-t-elle précisé, les deux parties se sont déclarées prêtes à entamer le processus de réintégration des enfants dans la société.

Le Représentante spéciale a rappelé que les normes internationales et l’intérêt des enfants doivent guider les parties afin d’offrir des services de réintégration adaptés à leurs besoins, en particulier ceux des filles, des orphelins et enfants provenant de communautés autochtones et d’origine africaine.

Elle a ajouté qu’il sera essentiel de garantir la sûreté et la sécurité des enfants avant, pendant et après le processus de libération et de faire en sorte qu’ils ne soient pas à nouveau recrutés par d’autres groupes.

« Je suis impatiente de voir les premiers enfants rapidement libérés et confirme que l’ONU est prête à soutenir la libération et la réinsertion de tous les enfants de moins de 18 ans présents dans les rangs des FARC-EP », a déclaré Mme Zerrougui.

Source: Centre d’actualités des Nations Unies et le Bureau de la Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés