Côte d’Ivoire

Information basée sur le rapport du Secrétaire-Général au Conseil de Sécurité (A/69/926–S/2015/409) publié le 5 juin 2015.

Plus de trois ans après la crise qui a suivi les élections en Côte d’Ivoire, la situation a continué de s’améliorer sur le plan de la sécurité, même si des incidents se sont produits sporadiquement (attaques armées, banditisme et autres crimes violents), en particulier à la frontière avec le Libéria. L’ONU a confirmé 18 cas de viol ou autres formes de violence sexuelle imputables à des éléments des Forces républicaines de Côte d’Ivoire, dont ont été victimes des filles âgées de 2 à 17 ans, en particulier dans l’ouest du pays. Depuis 2007, année où les dernières parties au conflit ont été retirées de la liste jointe en annexe à mon rapport, la protection des enfants a continué de s’améliorer. En conséquence, la situation de la Côte d’Ivoire ne fera plus l’objet du rapport en 2016.