La participation des enfants est garantie par l’article 12 de la Convention relative aux droits de l’enfant. Les jeunes et les enfants touchés par les conflits ont de plus en plus l’occasion de prendre part à des activités participatives liées au processus de paix et de reconstruction. Leur participation réelle à la prise de décisions reste cependant limitée.

La création de clubs et de groupes organisés est une forme de participation répandue. Dans la région de Gulu, dans le nord de l’Ouganda, par exemple, plus de 200 groupes de jeunes enregistrés fournissent, malgré des financements irréguliers, des services sociaux et un soutien aux collectivités, notamment en matière de sensibilisation au VIH/sida et d’activités génératrices de revenus.

Lorsque les enfants ont accès à l’information, qu’ils sont membres d’organisations et qu’ils participent aux décisions qui les concernent, ils sont mieux armés pour se protéger, survivre et de s’épanouir.

De plus en plus d’efforts sont entrepris pour comprendre ce qui motive les jeunes et pour les aider à réagir d’une manière qui favorise leur participation et le changement sans violence. Par exemple, l’Examen stratégique Machel a été préparé en collaboration avec un groupe consultatif interinstitutionnel faisant intervenir de multiples partenaires issus du système des Nations Unies, des États Membres, des ONG et de la société civile, ainsi que des enfants eux-mêmes. Le rapport des jeunes intitulé « Saurez-vous nous écouter? » réunit les vues et recommandations de quelques 1 700 enfants et jeunes issus de quelques 92 pays, territoires et régions. Elles constituent une contribution essentielle à l’examen stratégique Machel et ont été recueillies dans le cadre d’une série de discussions de groupe et d’un questionnaire en ligne. Ce rapport a été présenté en octobre 207 à l’ONU.

Le Représentant spécial suivra les activités entourant l’Année internationale de la jeunesse 2010-2011. S’adresser aux jeunes et les mobiliser pour la cause des enfants soldats sera une priorité de la stratégie de sensibilisation du Bureau au cours de cette année. Le Bureau cherchera en particulier à populariser sa campagne « Moins de 18 ans, zéro recrutement » en vue de la ratification universelle du Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l’enfant, concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés d’ici à 2012.

Liens utiles

La voix des jeunes de l’UNICEF

Le Cyberschoolbus de l’ONU