Depuis son entrée en fonctions en avril 2006, la Représentante spéciale a tenu des consultations avec les principales entités concernées au sujet des priorités de son bureau dans les deux années à venir. Conformément à son mandat, elle a présenté le plan stratégique de son bureau.

Plan stratégique 2009-2012 du Bureau de la Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés

Les principaux objectifs de ce plan stratégique sont : 1) soutenir les initiatives internationales pour stopper les abus graves à l’égard des enfants dans les conflits armés; 2) promouvoir la question sous l’angle des droits de l’enfant; 3) faire de la protection de l’enfance dans les conflits armés une priorité des opérations maintien et de la consolidation de la paix; 4) stimuler le rechercher afin d’identifier de nouvelles tendances et définir les stratégies appropriées ; 5) renforcer le soutien politique et diplomatique ; 6) sensibiliser l’opinion publique à toutes les questions liées aux enfants et aux conflits armés.

Objectifs

  • Soutenir les initiatives internationales pour stopper les abus graves à l’égard des enfants dans les conflits armés
  • En tant que voix indépendante et de défenseur des enfants touchés par un conflit armé, la Représentante spéciale fera connaître, favorisera et appuiera les initiatives menées au niveau mondial par les nombreux acteurs et entités dont la tâche est de prévenir les abus graves dont sont victimes les enfants et d’y mettre fin et d’amener devant la justice ceux qui s’en rendent coupables. La Représentante spéciale plaidera également pour des initiatives et programmes de réadaptation et de réinsertion rigoureux en faveur des enfants après un conflit.

  • Promouvoir la question sous l’angle des droits de l’enfant
  • Outre les mesures qu’il prend pour contrôler et signaler les violations ainsi que pour mettre fin à l’impunité, le Bureau de la Représentante spéciale s’emploiera à promouvoir, en étroite consultation avec le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme et avec l’UNICEF, l’adoption d’une démarche fondée sur les droits de l’enfant pour ce qui est de la protection des enfants touchés par un conflit armé.

  • Protection de l’enfance dans les conflits armés, une priorité des opérations maintien et de la consolidation de la paix
  • Du fait de l’importance qu’attache l’ONU au renforcement de ses capacités et de son infrastructure pour mieux maintenir et consolider la paix, la question revêt une priorité cruciale à l’échelle du système. Le Bureau de la Représentante spéciale travaillera étroitement avec les États Membres, ses partenaires compétents du système des Nations Unies et la nouvelle Commission de consolidation de la paix pour faire en sorte que les besoins des enfants en matière de protection, de démobilisation et de réinsertion soit pris en compte dès les premières étapes de la planification et de la mise en œuvre des opérations de maintien ou de consolidation de la paix. Elle s’attachera également à souligner le rôle majeur des conseillers à la protection de l’enfance et d’autres mécanismes de protection de l’enfant dans les opérations de maintien de la paix. La Représentante spéciale plaidera également pour la protection des enfants et leur participation aux mécanismes et procédures judiciaires transitoires après un conflit.

  • Stimuler le rechercher afin d’identifier de nouvelles tendances et définir les stratégies appropriées
  • La Représentante spéciale encouragera un dialogue systématique avec le milieu universitaire pour stimuler les travaux de recherche dans les domaines qui permettront de mieux sensibiliser l’opinion publique et d’améliorer les programmes destinés aux enfants sur le terrain.

  • Renforcer le soutien politique et diplomatique
  • L’objectif principal du Bureau de la Représentante spéciale est de jouer un rôle de chef de file, en étroite consultation avec l’UNICEF, en vue d’obtenir un engagement accru de la communauté internationale en faveur de cette question et pour faire en sorte que les initiatives globales conduisent en dernière analyse à une meilleure protection des enfants sur le terrain.

  • Sensibiliser l’opinion publique
  • La Représentante spéciale continuera de sensibiliser l’opinion à la protection de l’enfance dans un conflit armé au-delà des six catégories d’abus envisagés par le Conseil de sécurité. Cela englobe des problèmes tels que le rétablissement psychosocial, les difficultés de réinsertion d’enfants précédemment associés à des groupes armés, la question des enfants aux prises avec le VIH/sida, les interruptions dans la scolarisation, le manque d’accès à des soins de santé et la traite d’enfants. La Représentante spéciale s’attachera à sensibiliser l’opinion et à appuyer de nouvelles études sur les préoccupations qui se font jour concernant les enfants, en particulier les questions que pourraient soulever des organismes du système des Nations Unies et leurs partenaires parmi les ONG, afin de favoriser une plus grande concertation.

    Stratégies

    Afin d’atteindre les objectifs décrits plus haut, le Bureau de la Représentante spéciale appliquera, en étroite consultation avec ses partenaires du système des Nations Unies, des États Membres, des organisations non gouvernementales et des groupes de la société civile, les stratégies clefs suivantes :

  • Surveillance et communication de l’information;
  • Sensibilisation et mobilisation;
  • Travaux de recherche et études;
  • Partenariats, coordination et généralisation.