Yémen: le chef de l’ONU condamne une attaque aérienne ayant frappé un hôpital à Hajjah

Yémen: le chef de l’ONU condamne une attaque aérienne ayant frappé un hôpital à Hajjah

2016-08-17T08:45:15+00:00 mercredi, 17 août 2016|

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a condamné une attaque aérienne de la coalition menée par l’Arabie saoudite qui aurait frappé lundi un hôpital rural soutenu par l’organisation humanitaire Médecins Sans Frontières (MSF) à Hajjah, au Yémen.

Le Secrétaire général fait observer que les parties au conflit au Yémen ont endommagé ou détruit plus de 70 centres de santé, dont trois autres établissements soutenus par MSF. Il est profondément troublé par l’intensification des frappes aériennes et la poursuite des combats au sol et des bombardements, en particulier dans les zones habitées », a souligné son porte-parole dans une déclaration à la presse publiée lundi soir.

Le rétrécissement de l’espace humanitaire et l’accès limité des Yéménites aux services essentiels, une situation exacerbée par la reprise des hostilités à grande échelle, est une question de plus en plus préoccupante », a-t-il ajouté.

Les hôpitaux et le personnel médical sont explicitement protégés par le droit international humanitaire et toute attaque dirigée contre eux, ou contre des personnes civiles ou des infrastructures, constitue une violation grave du droit international humanitaire », a rappelé le porte-parole qui a précisé que toutes ces attaques doivent être examinées de manière rapide, efficace, indépendante et impartiale.

Le Secrétaire général a de nouveau réitéré son appel à toutes les parties au conflit au Yémen à mettre en œuvre immédiatement la cessation des hostilités et à renouveler « sans délai et de bonne foi » leur engagement avec son Envoyé spécial dans la poursuite d’une solution négociée.

This article was originally published by the UN News Centre