SRSG Coomaraswamy witnesses action plan signing for the release of children in the Central African Republic

PRESS RELEASE
Français
OSRSG CAAC/211111-21

SRSG Coomaraswamy witnesses action plan signing for the release of children in the Central African Republic

Bangui, Central African Republic, November 21 2011 – Special Representative of the Secretary-General for Children and Armed Conflict, Radhika Coomaraswamy, traveled to the Central African Republic to assess the situation of the Lord’s Resistance Army(LRA) and to sign an agreement or ‘action plan’ for the release of child soldiers with the Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), an armed rebel group listed by the United Nations for recruitment and use of children.

In N’dele, on Universal Children’s Day, SRSG Coomaraswamy witnessed the signing of the action plan by the UN Special Representative and Head of the UN Integrated Peacebuilding Office in the Central African Republic, Margaret Vogt, and UNICEF Representative Tanya Chapuisat on behalf of the United Nations with CPJP President Abdoulaye Hissene.

“There is a momentum gathering in the Central African Republic for the release of children from armed groups. Today’s signing follows the recent signature of an action plan by the Armée populaire pour la restauration de la République et la démocratie (APRD), another rebel group in the country, reaffirming their commitment that their ranks are free of children. Additionally, the Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR) committed to United Nations verification of the presence of children in their ranks,” said SRSG Coomaraswamy.

“The signing of the action plan is critical because children should have never been implicated in the conflict in the first place,” said SRSG Vogt, “now we have to ensure that we get these children separated and reintegrated.”

Also on this visit, SRSG Coomaraswamy traveled to the LRA-affected area of Obo to speak to child victims and local authorities. She also met with the Uganda People’s Defence Force (UPDF), during which she emphasized the need for the UPDF to protect civilians, especially children, in their theatre of operations, and abide by their standard operating procedures for the handover of abducted children to child protection actors.

“The LRA is a brutal force and the international community must stand together to provide security for these communities and to ensure that child survivors of the LRA are given proper care and support,” said SRSG Coomaraswamy.

Children who have been associated with armed groups experience unspeakable atrocities, often for long periods of time, and require specialized programmes to rehabilitate and re-integrate them back into society.

“With these new commitments by armed groups in the Central African Republic, swift follow-up is imperative to release children amongst their ranks and ensure programmes are in place for their rehabilitation and reintegration. To achieve this, an immediate injection of new funds is required,” said UNICEF Representative, Tanya Chapuisat.

While meeting with government officials including the Prime Minister, and Ministers of Defence, Justice, Social Affairs, and Territorial Administration, SRSG Coomaraswamy emphasized the need to establish provide social services and ensure the protection of children at the community level. During her meeting with the Speaker of the National Assembly, she encouraged the ratification of the Optional Protocols to the Convention of the Rights of the Child, and was informed that this would be completed before the end of the year.

Further information:

Photographs:

Contact:

In Bangui, Central African Republic
Timothy La Rose
Communications Officer
Office of the Special Representative of the Secretary-General for Children and Armed Conflict
+1 917 346 3404
larose@un.org

In New York
Muriel Gschwend
Associate Communications Officer
Office of the Special Representative of the Secretary-General for Children and Armed Conflict
+917 367 35 62
gschwend@un.org

# # #

http://www.flickr.com/photos/childrenandarmedconflict/sets/72157628081338071/

Twitter:
http://www.twitter.com/childreninwar
http://www.un.org/children/conflict/


RSSG Coomaraswamy assiste à la signature d’un plan d’action pour la libération des enfants en Républiquecentrafricaine

Bangui, République centrafricaine, 21 Novembre 2011 – La Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés (RSSG), Madame Radhika Coomaraswamy, s’est rendue en République centrafricaine (RCA) pour évaluer la situation des enfants et les violations commises par l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) et pour signer un Plan d’action pour la libération des enfants associés au mouvement de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), un groupe armé listé par les Nations Unies pour le recrutement et l’utilisation des enfants.

A N’Délé, lors de la Journée mondiale de l’enfance, la RSSG Coomaraswamy a assisté à la signature du Plan d’action par la Représentante Spéciale du Secrétaire Général pour la République centrafricaine, Madame Margaret Vogt, et la Représentante de l’UNICEF en RCA, Madame Tanya Chapuisat, au nom de l’Organisation des Nations Unies avec le Président du CPJP, Abdoulaye Hissène.

«Il y a aujourd’hui une dynamique en faveur de la libération des enfants des groupes armés en République centrafricaine. La signature d’aujourd’hui fait suite à la signature récente d’un Plan d’action par l’Armée populaire pour la restauration de la République et la démocratie (APRD), un autre mouvement armé centrafricain. Les deux groupes ainsi réaffirment leur engagement qu’aucun enfant ne sont dans leurs rangs. Un troisième groupe, l’Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR) a aussi accepté les procédures de vérification des Nations Unies sur la présence d’enfants dans leurs rangs », a déclaré la RSSG Coomaraswamy.

«La signature du Plan d’action est essentielle parce que les enfants ne devraient jamais être impliqués dans le conflit en premier lieu », a déclaré la RSSG Vogt, « nous devons maintenant nous assurer que ces enfants sont séparés et réintégrés ».

Durant cette visite, la RSSG Coomaraswamy s’est aussi rendue dans la région d’Obo touchée par les attaques de la LRA pour parler aux enfants victimes et aux autorités locales. Elle a également rencontré les Forces armées Ougandaises (UPDF) pour souligner la nécessité de protéger les civils, en particulier les enfants, dans leur zones d’opérations, et de respecter les procédures standard qu’elles ont adopté pour confier les enfants enlevés par la LRA et libérés au cours de leurs opérations militaires aux acteurs de la protection de l’enfance.

«La LRA est un groupe armé brutal et la communauté internationale doit rester unie pour assurer la sécurité des communautés affectées et s’assurer que les enfants libérés de la LRA reçoivent les soins et le soutien appropriés» a déclaré Madame Coomaraswamy.

Les enfants qui ont été associés aux groupes armés ont été victimes de violations graves, souvent pendant de longues périodes, et ont besoin de programmes spécialisés pour être réhabilités et réinsérés dans la société.

«Avec ces nouveaux engagements par des groupes armés en République centrafricaine, un suivi rapide est impératif pour libérer les enfants présents dans leurs rangs et pour s’assurer que les programmes sont en place pour leur réhabilitation et leur réinsertion. Pour y parvenir, une injection immédiate de nouveaux fonds est nécessaire », a déclaré la Représentante de l’UNICEF, Tanya Chapuisat.

Lors de sa rencontre avec les autorités gouvernementales, y compris le Premier ministre et les ministres de la Défense, de la Justice, des Affaires sociales et de l’Administration territoriale, la RSSG Coomaraswamy a souligné la nécessité d’établir des services sociaux et d’assurer la protection des enfants au niveau communautaire. Lors de sa rencontre avec le Président de l’Assemblée nationale, elle a encouragé la ratification des Protocoles facultatifs à la Convention des droits de l’enfant, et a reçu l’engagement que la ratification sera effective avant la fin de cette année.

http://www.un.org/children/conflict

Suivez nous sur Twitter:

http://www.twitter.com/childreninwar

Pour plus d’ information, contactez:
Timothy La Rose
Communications Officer
Bureau de la représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés
Mobile: 72635036
email: larose@un.org