DRC: Child Protection Must Be A Priority The For The New Government

Français

DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO (DRC)

Child protection must be a priority the for the new Government

New York/Goma 9 March 2007 – Following her visit to the Democratic Republic of Congo (DRC), Ms. Radhika Coomaraswamy, UN Special Representative for Children and Armed Conflict hopes that the Congolese authorities will enhance protection for children affected by the conflict."Child protection must become a priority for the new Congolese Government", she said during her press conference in Goma today. Ms. Coomaraswamy noted that, in her discussions with the Government, they made commitments to take measures to tackle the issues of child recruitment and demobilization of children associated with armed groups as well as sexual violence. They also reassured her that they will take steps to fight impunity. She urged them to take action, at the correct time, against violators of children's rights who have committed war crimes and crimes against humanity. She also called upon the authorities to immediately arrest commander Biyoyo, who had been tried and convicted for recruitment of children and who is currently at large.

The Special Representative stressed the necessity to undertake all necessary measures to demobilize all the children who are still in the ranks of the non integrated armed groups as well as in the Congolese Armed Forces (FARDC).

She underlined that proper reintegration of the children into their communities is crucial to avoid their re-recruitment by armed groups and to ensure stability of the peace process. "It is therefore very important to have long term development strategies and to allocate appropriate funds to support the efforts of UNICEF and to child protection partners on the ground", she said.

Ms. Coomaraswamy will report on her visit to the UN Secretary General as well as to the Security Council Working Group on Children in Armed Conflict in May 2007. She will make recommendations to address issues of violations and impunity which remain critical in the immediate post-conflict phase and peace consolidation process in the DRC.

# # #

For further information, please contact:Mr. Jean-Tobie Okala, MONUC, +243 818907706

Ms. Laurence Gérard, Liaison Officer, Office of the UN Special Representative for Children and Armed Conflict. Cellphone: +1 347-967-8606 – + 243 81 890 7612 – gerardl@un.org – (travelling with Ms. Coomarasawamy)

Luca Solimeo, Office of the UN Special Representative for Children and Armed Conflict in New York – +1 917-3673563

Website: www.un.org/children/conflict

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (RDC)

La protection de l'enfance doit être une priorité pour le nouveau gouvernement

New York/Goma le 9 mars 2007 – Suite à sa visite en République démocratique du Congo (RDC), Radhika Coomaraswamy, Représentante de l'ONU pour les enfants dans les conflits armés, appelle les autorités congolaises à renforcer la protection des enfants affectés par les conflits.

"La protection de l'enfance doit être une priorité pour le nouveau gouvernement congolais", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse à Goma. Mme Coomaraswamy a indiqué que lors de ses rencontres avec le gouvernement, les autorités congolaises s'étaient engagées à prendre des mesures pour lutter contre les violences sexuelles et le recrutement d'enfants, ainsi que pour favoriser leur démobilisation. Elles se sont aussi engagées à combattre plus efficacement l'impunité. Elle les a fermement invitées à prendre des actions concrètes, au moment opportun, contre les auteurs de violations des droits des enfants considérés comme des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité. Elle a instamment demandé l'arrestation immédiate du commandant Biyoyo qui a été jugé et condamné pour recrutement d'enfants et qui est actuellement libre de ses mouvements.

La Représentante spéciale a insisté sur la nécessite de prendre toutes les dispositions nécessaires pour démobiliser les enfants qui sont encore dans les rangs de groupes armés non intégrés et des forces armées congolaises (FARDC).

Elle a souligné l'importance capitale d'une réinsertion réussie des enfants dans leurs communautés afin d'éviter leur re-enrôlement par des groupes armés et pour renforcer la stabilité et le processus de paix. "Il est par conséquent crucial d'adopter des stratégies de développement de long terme et d'allouer les fonds appropriés pour appuyer les efforts de l'UNICEF et des organisations partenaires oeuvrant à la protection de l'enfance sur le terrain" a-t-elle conclu.

.

Mme Coomaraswamy fera rapport de sa visite au Secrétaire général de l'ONU et au Groupe de travail du Conseil de sécurité sur les enfants dans les conflits armés en mai 2007. Elle adressera des recommandations de s'attaquer aux questions des violations des droits de l'enfant de l'impunité qui sont essentielles dans la phase de sortie de conflit et de consolidation de la paix en RDC.

# # #

Pour plus d'information contacter:

Mr. Jean-Tobie Okala, MONUC, +243 818907706

Mlle Laurence Gérard, Bureau de la Représentante de spéciale pour les enfants dans les confits armés – Cellulaire: +1 347-967-8606 – + 243 81 890 7612 – gerardl@un.org – (accompagne Mme. Coomarasawamy)

Luca Solimeo, Bureau de la Représentante de spéciale pour les enfants dans les confits armés, New York – +1 917-367-3563 – Website: www.un.org/children/conflict